Portrait d’un local

Alain Bayle, artisan maroquinier

Alain Bayle est bien le « dernier des mohicans » –  comme il aime se décrire en riant – retranché dans le beau village de Saint-Michel-l’Observatoire.

En effet, il est impossible de le rater, la belle devanture de son atelier donnant sur la rue principale du village. Il s’y est installé il y a 15 ans de ça. Dernier des mohicans, derniers des selliers harnacheurs de la région, le métier du cuir se raréfie. Plus de tannerie, plus d’artisans de cuir autrefois installés à Forcalquier. Ancien cavalier, sa formation était une évidence « depuis tout petit, je monte à cheval, j’ai toujours aimé le cuir, son odeur, son touché ».

Les selliers harnacheurs travaillent le cuir pour réaliser des pièces de harnachement pour chevaux et cavaliers. Mais Alain a sa particularité : Il crée des articles de maroquinerie fait main « le travail de sellier c’est le cousu main, je fais des articles de maroquinerie mais façon sellier, comme chez Hermès » dit-il avec un sourire franc. Il est bien le dernier et pourtant Alain est là, dans son magasin qui présente des articles uniques et très bien façonnés. « Les habitants viennent me voir pour la qualité, ce sont ceux qui en ont marre d’acheter des ceintures à 10 euros tous les trois mois. » Il a l’amour du détail, ses sacs, ses cabas, ses portes monnaies ou ses ceintures sont d’une perfection qui frôle l’irréel. Ses pièces sont à l’image de notre région : brutes, simples et belles.

 

 

Les artistes et artisans d’art sont nombreux et font tout le charme du Pays de Forcalquier – Montagne de Lure. Surtout, si vous vous baladez dans les petites ruelles caladées des villages et que vous tombez sur un atelier, n’hésitez pas à y passer la tête, vous serez toujours bien reçu !

Vous pouvez découvrir les poteries, céramiques, vitraux, et autres trésors faits à la main sur notre page dédiée à l’artisanat.